EGLISE DE GOYAVE

LE BOURG - GOYAVE - GUADELOUPE 

Concours 2015  Projet Lauréat

 

Maître d’ouvrage :            

  • VILLE DE GOYAVE  

Mandataire :                      

  • SEMAG

Équipe de maîtrise d'œuvre                              

  • Périne HUGUET  mandataire
  • Laurent LAVALL architecte
  • Eric RAMLALL architecte
  • ACAPA architecte
  • BIEB : BET TCE

 

Coût:2.2 millions d'€

Capacité : 350 personnes

 

Les enjeux de la réalisation de l'église de Goyave sont multiples : comment à la fois affirmer et renforcer sa visibilité dans l'espace public, exprimer le caractère sacré de l'édifice, offrir des ambiances propices au recueillement et à la célébration et en même temps s'inscrire dans un site avec un minimum d'impact environnemental ?

 

Seule une démarche holistique, synthétisant des préoccupations environnementales au sens large, économiques, sociales et culturelles permet d'appréhender ces enjeux et tenter humblement d'y apporter une réponse architecturale.

 

Celle-ci se doit par contre d'être audacieuse, en symbiose avec la communauté des fidèles, et tirer sa substance du site qui l'accueille.

L'accord des différentes problématiques inhérentes aux enjeux évoqués ci-dessus a imposé tout naturellement l'implantation de l'église en point d'orgue de l'aménagement paysager, mais également à un emplacement d'où elle pourra être perçue depuis de nombreux points de vue, et en particulier depuis la ville basse, la mer et le port.

 

Cette visibilité a été pensée en trois dimensions, à la fois avec le porche frontal depuis le parvis, mais également au travers du voile majestueux support du clocher (le mur clocher) qui devient un signal fort dans la ville.

Sur ce voile vient s'appuyer l'église, espace sacré que l'élégante coque en bois sépare du monde profane qui l'entoure, dans une mise en volume symbolique et abstraite du sacré.

L'ambiance crée par cette coque qui s'élève progressivement depuis l'entrée vers le sanctuaire est celle d'une maison de prière simple et humble, un lieu de rencontre et d'expression.

 

C'est la lumière qui sculpte et magnifie l'espace, semblant descendre du ciel pour illuminer l'assemblée des fidèles. Le sanctuaire est mis en valeur par son arrière plan qui se détache sur les vitraux venant diffuser la douce lumière du nord et par le jeu des éclairages particuliers de la Sainte-Anne.

Pour prolonger la recherche de confort et de bien être au sein de l'église, l'enveloppe du bâtiment apporte par son traitement dans le détail, qualité d'ambiance visuelle, formes courbes organiques et apaisantes et, un système de ventilation naturelle très performant.

Cette démarche se poursuit en continuité par une réelle volonté de prise en compte de tout les handicaps dans la réalisation d'un bâtiment accessible évidemment, sans artifice.

 

Prolongement naturel du bâtiment, les abords paysagers contribuent fortement à son image et à son inscription volontaire dans la ville, tout en offrant une variété de lieux propre aux célébrations et événements mais également à la contemplation.

Respectueux des normes en vigueur et de la participation de toute la communauté des fidèles, de chacun et de chacune des chrétiens, l'église remplit ainsi pleinement son rôle d'équipement public et dépasse celui-ci pour devenir vecteur d'urbanité au sein de son environnement immédiat.

Ainsi, elle rend hommage, dans un langage contemporain, aux techniques et symboles issus de la Liturgie, afin de créer un lieu, qui sculpté par la poésie de la lumière et du climat de la Guadeloupe, est une invitation à la communion, au recueillement; un lieu de rencontre entre l’homme et Dieu.

Les symboles fort

Les symboles forts qui ont été intégrés à la conception architecturale sont :

  • Le signal de la croix en partie haute du morne pour être vu de la mer, et de la terre
  • Le carré du mur clocher face à la ville comme signal et symbole de la Terre et du cosmos : en rapport avec le chiffre 4 il représente la perfection de la Création ; l’ordre du monde, la sécurité, l’équilibre, l’harmonie et la rigueur morale. Il est lié au monde terrestre les 4 éléments, les 4 points cardinaux, 4 vertus cardinales.
  • L’église est dédiée à Sainte Anne (dont le nom signifie : "la grâce - la grâcieuse") mère de la Vierge Marie.

Nous avons voulu sublimer la référence à Sainte Anne dans la composition architecturale par :

  • L’église est orientée perpendiculairement à l’axe du soleil à 8h le jour de la Sainte Anne, afin de symboliquement permettre la pénétration directe du soleil pour baigner l’ensemble de l’assemblée pour la messe du matin le 26 juillet.
  • La croix creusée au centre du mur clocher carré permet au soleil de l’après midi d’illuminer le sanctuaire . La Croix illuminera particulièrement l’autel à 16h le jour de la Sainte Anne.
  • La résille comme une dentelle de la façade sud (entrée ) est un hommage à Sainte Anne patronne des dentellières et des métiers du textile.
  • L’élégance ; la grâce avec laquelle la charpente s’élève pour mettre en valeur le sanctuaire

 Nous avons travaillé la hiérarchie des espaces et des ambiances pour accompagner le fidèle le long de son chemin du monde profane à la célébration de la liturgie.

Pour cela :

• Depuis le parvis trois ouvertures (portes) dans le mur qui sépare symboliquement le profane du sacré sont proposées, et différenciées.

  • En face le porche d’entrée de l’église, porte majestueuse (le père)
  • À droite les activités des salles paroissiales, le bureau du prêtre, le presbytère (le fils)
  • A gauche de l’église le jardin de méditation, (le Saint Esprit)

(c’est une réinterprétation des trois portes traditionnelles de l’église catholique.)

• l’élévation de la charpente vers le Choeur symbolise l’élévation spirituelle. C’est aussi la proue de la nef tournée vers la mer .

Elle est renforcée par la hiérarchie des lumières qui pénètrent dans l’église : de l’espace des fidèles relativement sombre ouvert à l’Est et à l’Ouest sur des jardins amenant fraicheur, calme et sérénité ; la lumière s’intensifie en avançant vers le sanctuaire. 

 

L’église est au coeur d’une composition globale de jardins et de parvis qui sont créés pour participer du chemin vers la célébration.

Une mise en valeur autant spirituelle que spatiale.

Nous avons remis l’église au centre du bourg , non seulement le mur clocher percé de sa croix est le signal fort du lieu de culte pour la ville , mais nous avons aménagé le jardin afin de retisser le lien entre la ville basse, le port et l’église.

Par un chemin en belvédère permettant la méditation et un jardin aux allures de cloître, le fidèle pourra se laisser guider vers l’entrée de l’église, les processions pourront venir du port pour les bénédictions et les cortèges de mariés profiterons du jardin et de la vue magnifique sur la mer.